Trois jours à Bangkok

IMG_1999 IMG_4039  IMG_4158 IMG_1993

Les photos sont sur Flickr.

Si vous avez suivi, au lieu de passer trois semaines en Thaïlande, je n’ai passé que trois jours à Bangkok et c’était super. J’y ai retrouvé ma copine de Thonon Virginie, à qui mes parents avaient donné quelques tablettes de mon chocolat suisse préféré. Si j’arrive à trouver du bon chocolat dans les grandes villes ou dans les grands aéroports, ce n’est jamais le crémant de la Migros ! J’avais réservé un super petit appart sur AirBNB qui était top : au calme avec une belle vue, des grands lits confortables avec des draps roses, tout était neuf et on avait surtout tous les services du condo : la piscine, la salle de sport dont je n’ai même pas eu le temps de profiter, la laverie, l’accueil pour la commande de taxis, etc.

Depuis mon départ de Paris, c’est à l’aéroport de Don Muang que je vois le plus grand nombre d’occidentaux ! Je fais la queue une heure pour avoir un taxi avec des français impatients qui ronchonnent juste derrière moi, et au milieu de tous les taxis verts et jaunes, le mien est rose fushia : le week-end commence bien. Le chauffeur ne capte pas un mot d’anglais mais je me retrouve à bon port et me précipite dans la piscine en attendant Virginie qui arrivera quelques heures plus tard.

À Bangkok, j’avais une mission « disque dur » et, le lendemain matin, nous nous rendons à un immense centre commercial de l’informatique à côté duquel la rue Montgallet ou Surcouf font pâle figure, c’est vraiment un mall de l’informatique sur tout plein d’étages. Comme on me dit que la récupération des données allait prendre trois jours et me coûter plus de cent euros (ferme, j’ai pourtant essayé de négocier), j’achète un nouveau disque à moindre coût et ne craque pas sur des merdouilles ou sur une nouvelle clé USB, ou un lecteur de cartes ou des cartes mémoires pour les photos et me contente d’un adaptateur pour Taïwan à quarante bahts.

Nous nous dirigeons ensuite vers l’un des plus grands marchés de la ville (Jatujak). Un bon gros marché pour touristes où on trouve tout et n’importe quoi à tous les prix. Après un déjeuner pas mauvais mais pas dingue non plus dans cet immense marché, on va voir les combats de boxe thaï qui sont diffusés en direct à la télévision sur Channel 7. On arrive un peu en retard et on va voir trois combats :

  • la fin de l’un, terminé au bout des cinq rounds,
  • le deuxième n’a pas duré longtemps car l’un des boxeurs a été grave K.O. en moins d’une minute,
  • le troisième a fini par abandon à la fin du premier round.

Ce n’était pas très long mais suffisamment pour se rendre compte que ce n’est pas de la rigolade, et, si j’aurais pu y rester des heures, je ne suis pas sûre qu’il en aurait été de même pour Virginie, qui était cependant contente de voir de la boxe thaï en Thaïlande. Comme nous étions arrivées en retard, nous n’étions pas dans la tribunes de sièges pour étrangers mais debout au milieu des locaux ravis de nous faire une petite place. Comme pour la boxe khmère, les paris allaient bon train et le spectacle était autant autour de nous que sur le ring.

Après tout ça, je veux aller faire un massage au super endroit recommandé par PN ; mais il faut que j’attende vingt heures car c’est très fréquenté. Il s’agit d’un immence centre très classe sur plusieurs étages où seul le massage thaï de deux heures n’est pas cher (cinq cents bahts, soit environ quinze euros). Le massage thaï en Thaïlande est effectivement un peu plus fort que ceux que j’avais fait ailleurs mais moins que les massages chinois : j’ai juste souffert un peu à la fin quand la masseuse me « détentait » les épaules, ce qui était presque décevant ! Mais j’étais toute détendue et j’ai super bien dormi plus de dix heures d’affilé.

Par conséquent, le lendemain, nous ne sommes donc pas parties très tôt pour notre journée « visite de la ville ». On a fait un grand tour à pieds : les quartiers non touristiques autour du condo qui contrastent avec Wat Arun, puis Wat Pho que l’on a rejoint en bateau. Nous avons ensuite mangé quelques bons snacks dans un food court avant de traverser Chinatown (avec tous les bijoutiers qui vendent des chaînes en or – bling bling) et rentrer à pieds avec quelques kakis séchés qui venaient peut-être du Guangxi car ils étaient aussi bon et notre repas du soir : deux petits sachets de crudités préparées par une vieille dame au bord de la route, avec des sachets de sauce à part. Les crudités, ça me manque pas mal, et j’ai trouvé ça trop bon ! Et comme il y avait des mangoustans au marché à côté, on a aussi fait le plein ! Je crois que tous ces bons fruits vont me manquer au retour en France ! J’attendais beaucoup de la cuisine thaï et j’ai donc forcément été un peu déçue… quand on est végétarien, le choix est limité : j’ai mangé un très bon curry vert dans un petit resto du quartier, sinon ce n’est pas mauvais, mais pas dingue non plus… Mais j’ai enfin trouvé de la glace au lait de soja !! Bref, en fin de journée, après avoir traversé le pont vers le Shangri-La (qui a vraiment l’air pas mal avec sa piscine en bord de rivière), on a traversé un centre sportif en extérieur avec des gens qui couraient malgré la chaleur, des petites infrastructures comme en Chine, et… un ring de boxe, évidemment.

Après cette grosse journée de marche, mon dernier jour à Bangkok va être consacré à finaliser la préparation de mon voyage à Taïwan dans un transat au bord de la piscine et à faire la lessive. Et figurez-vous que j’ai eu le temps de nager qu’une heure pendant que la machine tournait ! Car le lendemain en fin de matinée, je m’envole pour Hong-Kong puis Taipei, où j’arrive le soir avant de retourner le lendemain récupérer mon groupe à l’aéroport : comme ils arrivent par des avions différents, ça me fait deux journées dans des aéroports, c’est beaucoup trop !

Taïwan, j’y suis déjà depuis plus de deux semaines et j’adore ! Les nouvelles détaillées quand je serai de retour à l’école de taichi et que j’aurai le temps de vous raconter tout ça.

Publicités

A propos émilie

En juillet 2014, je pars en congé sabbatique pour apprendre le taichi en Chine et voyager en Asie et depuis, j'écris ce blog pour donner des nouvelles à ceux que ça intéresse : la famille, les amis, les collègues...
Cet article a été publié dans baignade, Bangkok, cuisine, promenade, transport. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Trois jours à Bangkok

  1. Jean-Luc dit :

    Merci pour la belle balade dans Bgk, biz, jluc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s