Retour en milieu urbain : 3 jours à Shanghai ! 

IMG_6760
Cette fois, le contrôle d’entrée en Chine s’est passé rapidement (avec mon passeport tout pourri, en général ils font un peu de zèle), mais c’est juste avant qu’il m’est arrivé quelque chose d’improbable à l’aéroport de Guangzhou : un Chinois en uniforme me court après pour me dire que le contrôle sanitaire trouve que ma température est inhabituellement élevée (ce qui donne, en bon anglais Madam, wait, wait, you’re hot ahahah). Je repasse quatre fois devant l’instrument qui mesure la température à distance, je leur explique que pour une fois je n’ai pas eu froid dans l’avion, au contraire, on crevait de chaud … et que je me sens tout à fait bien… ceci dit, ils m’ont presque fait croire que j’avais chopé la dengue. Je peux finalement aller récupérer mon bagage et prendre l’avion suivant, qui offre une très belle sélection de théâtre du ciel, avec des traductions de titres qui font plaisir. Incroyable pour un vol intérieur !!
IMG_7444 IMG_7447 IMG_7448 IMG_7449
Comme l’avion décolle avec pas mal de retard, j’ai le temps de regarder le Rire déménage l’arts martiaux et un bon film avec Donnie Yen en policier infiltré : ça se passe à Shenzen et j’ai reconnu… notamment ce café à la fin du film (spéciale dédicace à Baptiste).
IMG_3089
Les films avec sous-titres chinois et anglais c’est trop bien pour me remettre dans le bain.
 
Le vendredi soir, après une journée de voyage, je suis bien contente d’arriver chez mon amie Béatrice pour passer quelques jours avec elle. Béatrice habite dans un très joli appartement dans la Concession.
IMG_6722
On n’a pas fait un programme de malade, et c’est tant mieux ! Le samedi, on va visiter le musée d’urbanisme de la ville de Shanghai : très chouette mais un peu décousu.
IMG_6712 IMG_6715 
On va aussi faire un peu de shopping : c’était pas vraiment nécessaire mais ça fait trop du bien. Je me retrouve avec un nouveau pantacourt H&M pour faire du sport et une paire de basket de kung fu en toile : des Shulong (pour changer des Feiyue) vert pomme avec lacets roses. Je vais aussi au nouveau centre commercial de luxe du quartier où, avant d’y rentrer, on sent la clim à plus de 10 mètres !
IMG_6718
Au sous-sol il y a un supermarché où je vais faire quelques courses pour … cuisiner. En effet, ça commençait à me manquer et comme Béatrice a un four, c’est l’occasion ou jamais de faire une tarte au légumes (et de manger PLEIN de salade verte …). 
IMG_7482 IMG_7479
Alimentairement parlant, ce qui me manque beaucoup depuis le début du voyage, c’est une bonne pizza avec plein de fromage ! On va donc en manger une dans un quartier branché où un ami de Béatrice nous rejoint. On trouve toutes les deux qu’il sent bon : ahah le retour en milieu urbain c’est aussi des gens qui sentent autre chose que la sueur et/ou la lotion anti-moustiques. Sur la carte il y a une pizza Emilia qui fait bien envie avec sa roquette, mais je n’hésite pas très longtemps et opte pour la quatre fromages. A côté de notre table se trouvent des italiens, ce qui est rassurant et en effet, je ne suis pas déçue du tout par cette excellente pizza. Je profite aussi de ce séjour à Shanghai pour manger des crudités et du houmos, avec un green smoothie à la spiruline. Bref, je ne vais pas remanger avec des baguettes avant mon arrivée à Yangshuo, où malgré toutes ces bonnes choses, la balance indiquera quatre kilos de moins que quand j’en suis partie au début du mois. 
IMG_7454
IMG_7640 IMG_6721
IMG_7641 IMG_7638
On en profite aussi pour aller se faire faire une pédicure dans le quartier (je suis assez fan de l’endroit) et je retourne au massage par des aveugles pendant que Béatrice a son cours de chinois.
IMG_7473 IMG_7470
Shanghai, c’est aussi l’occasion de se remettre au sport ! Car au Cambodge, ça s’est limité à un tout petit peu de taichi / vélo / marche / natation et trois sorties à la salle de sport, et il faut que je sois en forme pour la reprise de l’entrainement le mardi ! Béatrice m’invite donc à la nouvelle salle près de chez elle : rien n’a voir avec Phnom Penh : c’est super propre, il y a des vestiaires, des fontaines à eau, des belles machines neuves, de la clim (un peu trop) et même des super sacs de frappe que je suis tellement contente de taper que je vais me retrouver avec des hématomes aux pieds et aux mains (une bonne occasion d’utiliser un peu d’Arnigel). Bref, on y reste 2h15 et je n’ai pas vu le temps passer ! Il y a même une petite piscine mais je compte aller à la grande le lendemain. J’achète quand même un bonnet mais malheureusement pas de lunettes car ils n’ont que des modèles pour enfant. 
 
L’an dernier, j’étais déjà allée au Xuhui Natatorium, au sud de la Concession où il y a un bassin de 50 mètres, c’est donc tout naturellement que je retourne à cette piscine le lundi, à vélo. C’est à la piscine que j’ai eu ma plus longue conversation en chinois en dehors de l’école de taichi. C’était très laborieux, mais carrément suivi et je comprenais les réponses (l’accent de la ville ce n’est pas celui de la campagne non plus ahaha). Attention …
bonjour, je voudrais aller nager 
30 kuai, par là-bas
vendez-vous des lunettes de piscine ? 
oui, là-bas (de l’autre côté par rapport à l’entrée – c’est tout un centre sportif : c’est assez grand …) – il y a un choix de malade et je suis bien contente que les roses soient aussi les moins cher
y-a-t-il des cours de natation ici ? (Béatrice aurait pu envisager des s’y remettre car elle avait fait pas mal de natation en club des années plus tôt)
oui mais ce n’est que pour les Chinois
pourquoi ?
car les profs ne parlent que chinois
mon prof de taichi ne parle que chinois, et pourtant je prends des cours de taichi … et c’est une amie qui veut prendre des cours, elle parle mieux chinois que moi
oui mais ce n’est que pour les Chinois
merci ! (j’avais encore envie de discuter, de demander les horaires etc. mais inutile d’insister).
 
En France, pour surveiller un bassin olympique, il y a en général deux ou trois MNS. Ici, ils sont… 10 (DIX!!!!) perchés sur leur chaise escabeau : 3 de chaque côté sur la longueur du bassin et 2 de chaque côté sur la largeur. Il portent des shorts de couleur orange « moine de shaolin ». La moitié du bassin est surélevée  pour qu’il y ait un espace où les gens ont pied. J’arrive à déchiffrer où se trouve la ligne de nage rapide, et c’est parti … En effet, en Chine c’est un peu comme à Pailleron : j’ai l’impression d’être Laure Manaudou alors qu’à la piscine de Courbevoie (et en général) j’ai plutôt l’impression de nager comme un boulet ! Il n’y a pas trop de monde et les nageurs sont bien plus disciplinés qu’à Paris (à part un qui au milieu de chaque longueur se met « debout » et se laisse descendre pour toucher trois fois le fond : ??!!) et je n’ai pas observé de crachat dans piscine (ça avait été le cas l’an dernier). C’est tellement bien de nager un peu que je dois bien faire 3,5-4 km : ça devait être un peu trop car je ne peux pas sortir … le monsieur me dit shi wu kuai qian et m’indique le panneau où je lis à haute voix yi ge ban xiaoshi … hao, et je paie donc mon petit supplément car j’ai dépassé la durée réglementaire. 

  IMG_7501  IMG_7489     

IMG_7492
L’après-midi, je vais faire un tour à vélo jusqu’à un endroit où Béatrice m’a indiqué qu’il y a un peu de street art et des galleries (50 Moganshan Road). Le vélo c’est super : ça va assez vite pour faire du chemin rapidement, et assez lentement pour voir ce qu’il se passe autour. Et à Shanghai plus qu’à la campagne, il faut être hyper vigilant à ce qu’il se passe autour, mais j’adore !!! à part la pollution évidemment.
IMG_6726
IMG_6725  IMG_6727 IMG_6728 IMG_6729
IMG_6742

l’efficacité du jet à haute pression dans le nettoyage des murs

IMG_6750

En Chine, ils ne font pas que des pistes d’athlétisme avec des angles. Ils font aussi des mini-pistes rondes de 25 mètres.

IMG_6747  IMG_6751  IMG_6761 
IMG_6762 IMG_6764
J’avais un autre objectif au cours de cette promenade : remettre des sous sur mon téléphone. Ce n’est pas si évident que ça : visiblement je ne suis pas chez l’opérateur principal, et parfois comme j’ai un numéro du Guangdong, ils ne peuvent rien faire pour moi .. ?! Finalement j’atteint cet objectif en fin d’après-midi. Au Cambodge, mon crédit avait expiré et il faudrait que j’envoie un texto à A Qiang pour le prévenir que je vais encore me pointer au milieu de la nuit car on m’a annoncé que mon avion allait partir avec (au minimum) trois heures de retard. En parallèle j’explique tout ça à A Wei en chinois sur wechat, ce qui au final était nécessaire car A Qiang était parti en vacances. 
 
Cela va bientôt faire une semaine que je suis à Yangshuo, et si tout va bien, demain vous aurez les nouvelles du retour ! Ici il ne se passe pas grand chose, ce qui me laisse le temps de raconter ma vie …
Publicités

A propos émilie

En juillet 2014, je pars en congé sabbatique pour apprendre le taichi en Chine et voyager en Asie et depuis, j'écris ce blog pour donner des nouvelles à ceux que ça intéresse : la famille, les amis, les collègues...
Cet article a été publié dans baignade, Chine, cuisine, transport, vélo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Retour en milieu urbain : 3 jours à Shanghai ! 

  1. Jean-Luc dit :

    Très chic les lunettes roses assorties aux lacets des chaussures……..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s