Ma première (petite) blessure

Il a fallu attendre plus de deux semaines pour qu’il m’arrive quelque chose !
 
Lundi après-midi, lors d’une « pause stretching », on s’entraîne aux écarts : normal. Je me suis mis en tête qu’au retour de Chine, j’arriverai à faire le facial, et j’en suis encore assez loin, mais j’y travaille (/travaillais) … En revanche, par plus de 35 degrés et à chaud, les autres, ça passe tout seul mais le souvenir de ma grosse déchirure musculaire il y a quatre ans me fait toujours descendre prudemment et lentement. Je me retrouve donc le col du fémur bien sur le sol et pour que ça tire un peu quand même, je repositionne mon bassin bien de face (comme m’avait expliqué Laurent au kung fu, merci Laurent !), Master Fu dit « oh, good » et là, c’est le drame : gros crac « ah, not good ». Sur le coup, ça ne m’a pas fait très mal donc j’ai écarté de suite la déchirure musculaire (ça avait fait le même bruit pourtant) et la luxation mais après c’était tout bizarre : j’avais l’impression que ma jambe partait sur les coups de pieds et ça faisait mal donc j’ai arrêté de les faire. Et sinon, ça m’a débloqué la hanche et je pouvais enfin « ouvrir le genou » comme il faut faire sans que la posture soit inconfortable. C’était le côté positif et j’avais envie de faire pareil de l’autre côté. A la fin du cours, je refais quand même deux fois la lao jia yi lu puis après dîner je me fais embarquer par A Wei et le monsieur de Xi’an pour une petite promenade de presque deux heures. Tout va bien et je vois ça comme une bonne occasion de pratiquer mes bases de chinois. Au retour, ça va toujours, A Wei se fait rappeler à l’ordre par Master Fu pour qu’il aille s’entraîner avec A Qiang et moi je vais me reposer pour être en forme le lendemain.
 
Mardi matin, à froid, je réalise que j’ai dû me faire une entorse de la hanche (?!) et je prends un anti-inflammatoire. Bref, ça fait un peu mal, j’échauffe les poignets, et la nuque et je peux pas faire grand chose d’autre, c’est très embêtant. En effet, je boîte, je ne tiens pas sur la jambe droite et je ne suis bien que couchée sur le ventre ou le côté ou debout, pas assise. J’aurais bien mis de la glace dessus et pas touché… Mais Master Fu vient aux nouvelles et demande à son fils de m’apporter des patches antalgiques chauffants, il me dit de mettre un patch et de masser en appuyant le plus fort possible dessus. C’est tout le contraire de ce que j’aurais fait mais je n’ai pas envie de le contrarier étant donné que je venais de me faire engueuler parce qu’après le crac j’ai continué à m’entraîner et je suis allée marcher beaucoup trop : A Wei s’était fait griller, ou bien il a cafté. Master Fu m’explique qu’il y a un spectacle (biao yan) dans deux jours et qu’il compte sur moi pour la lao jia en groupe. Il y aura une cinquantaine de personnes qui viennent de Thaïlande, de Malaisie et de Singapour pour un stage de ping pong et ils viendront voir un spectacle de taichi ici. Voilà donc pourquoi Master Fu entraînait A Qiang et A Wei jusqu’à 23 heures ces derniers soirs, tout s’explique. Hum, finalement cette blessure arrive peut-être à point pour ne pas faire le spectacle !
 
Bref, je mets à profit cette matinée de repos forcé pour observer, glander et bouquiner : le monsieur à la Mercedes m’a aussi donné un livre sur les pierres et les bijoux dans lequel il est en photo, et il y a un livre sur le taichi : malheureusement l’anglais c’est juste sur la couverture, heureusement qu’il y a plein de schémas des postures et des applications.
IMG_7090
 
L’après-midi, c’est babysitting et photos : vous allez donc en profiter ! Et le soir, je suis privée de baignade « ni, bu neng ! », donc déçue mais c’est plus raisonnable et je me fais une soirée Skype …
 
Aujourd’hui ça va déjà mieux, et j’ai pu m’entraîner tout doucement sans même essayer de faire les pu bu et les coups de pieds, ce qui est assez frustrant. J’ai bien profité des pauses pour ne rien faire, sauf manger la pastèque. Peut-être je vais devoir faire le spectacle demain (mais sans les coups de pieds et les pu bu, ça fait quand même un peu naze / flemmasse), lol. 
 
Voilà donc à quoi ressemble un après-midi d’entraînement : pas de bol, ça n’a pas bossé très très dur …
 
ça se passe donc à l’école, où il y a une belle Mercedes dans la cour
IMG_5452 IMG_5455 
 
Le babysitting : merci aux collègues pour ma coque iPhone « survivor » 
IMG_5429
IMG_5442 IMG_5443 
 
L’entraînement : A Wei et le monsieur au petit chien font du tuishou, le monsieur à la Mercedes est en pleine concentration
IMG_5425
IMG_5447 
 
Une séance d’étirements où A Wei et le monsieur à la Mercedes ne se sont pas blessés, eux. Je n’ai pas pris en photo A Qiang qui fait ses écarts, parce que juste c’est très très énervant. 
IMG_5477 IMG_5479 
 
L’entraînement des profs aux armes, sans doute pour le spectacle de jeudi : A Qiang a l’épée et A Wei à la hallebarde (pas sérieux pour deux sous, il s’est marré pendant toute sa répétition …)
IMG_5482 IMG_5489
 
et l’entraînement des « jeunes » au kung fu (en short à fleurs qui se bat avec son père c’est le fils de Master Fu)
IMG_5511 IMG_5502
 
Enfin, la relève du babysitting pendant que je faisais les photos
IMG_5470
IMG_5474  IMG_5495 IMG_5510
Publicités

A propos émilie

En juillet 2014, je pars en congé sabbatique pour apprendre le taichi en Chine et voyager en Asie et depuis, j'écris ce blog pour donner des nouvelles à ceux que ça intéresse : la famille, les amis, les collègues...
Cet article a été publié dans Chine, tai chi, Yangshuo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Ma première (petite) blessure

  1. GuiMo dit :

    A Wei qui fait le grand écart, c’est impressionnant, on dirait que ça ne lui fait rien !
    Repose-toi bien et si il y a pestacle, essaie de faire filmer une partie.
    No comment sur le stage de ping-pong (tu es sûr que ce ne sont pas des tchéchènes???).
    Gros bisous et merci pour rigoulade

    • émilie dit :

      héhé les tchétchènes lol (d’ailleurs je ne sais pas comment ils vont arriver : ça m’étonne qu’un car puisse passer par la petite route). Nah mais A Wei il a l’air un peu dégouté que ça descende pas plus : il checke vite fait, là, et non … A Qiang, lui, il est obligé de surélever ses pieds avec des tapis pour que ça tire un peu quand même. J’ai l’air un peu cruche à côté avec mon entorse !!! Bref ouais ce serait bien si je peux filmer un peu du spectacle : la bonne nouvelle c’est que c’est l’aprèm (=ce sera assez lumineux). En tout cas ce matin c’est branle bas de combat pour l’installation : ils ont déjà déplacé tout plein de trucs pour faire au moins 10 configurations d’espace, ça mériterait presque d’être filmé aussi (et accéléré !)

  2. vgranier dit :

    Enfin des photos ! Bien content de voir ton dojo (ou quoi qu’on l’appelle) et les murailles avec créneaux genre médiéval.
    Bon rétablissement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s