Les premiers jours à Yangshuo, Guangxi

On va commencer par le moins drôle (pour beaucoup d’entre vous, moi j’adore trop…) : l’entraînement. Tout d’abord c’est super chouette de pouvoir pratiquer dans de bonnes conditions, j’entends par là « en forme », contrairement à l’an dernier où je ne tenais pas sur une jambe !!

En taichi, il s’agit de détendre les épaules et les coudes (qui sont yin) et focaliser la tension et l’énergie dans les doigts et les mains (qui sont yang – ou c’est peut-être le contraire, hein) ; ça a l’air simple comme ça, mais ça me semble mission impossible : essayez ! Autre mission impossible : la souplesse du bassin sans trop bouger les genoux, hum. C’est bien plus compliqué que le grand écart « à froid »le matin, trop facile avec la chaleur, à cause de laquelle on s’entraîne vraiment 5 heures max par jour. Pour vous donner une idée de l’état de déshydratation, je bois environ 5 litres de thé vert par jour, c’est détox. Heureusement qu’il y a des gros ventilateurs sous le préau où l’on pratique. Malgré la chaleur, on s’échauffe quand même 5-10 minutes, histoire de… Ensuite on passe environ la moitié du temps à faire des ji ben gong (avec les applications, très vite fait) et l’autre moitié à pratiquer les formes. La petite forme 18 a mis une journée et demi pour me revenir en mémoire (pourtant, c’était loin…). Il faut dire qu’avec A Wei qui guette la moindre erreur de doigt ou d’angle de flexion de coude ou de genoux à plein temps et qui dit « zheige, no good », ça aide… et après 3 jours d’entraînement, j’ai aussi vu la partie 1/6 de la laojia yi lu (forme 74 du style chen, désolée de parler chinois). Depuis aujourd’hui, nous ne sommes plus que 3 élèves : Winston, l’Américain, est parti vendredi ; je suis donc entourée de Chinois (normal quoi …). Comme je n’ai pas réussi à retenir le nom des 2 autres étudiants, appelons-les pour l’instant le monsieur avec le petit chien et la jeune maman avec son bébé. Tous deux ne parlent pas anglais. Aujourd’hui A Wei a enseigné au monsieur avec le petit chien et j’ai travaillé avec A Qian et la jeune maman (quand elle ne s’occupait pas de son bébé). A Qian veille à ce que je comprenne un peu quand il parle chinois, comme ça « in two days, lesson only in chinese ».
Sinon samedi (on n’a pas de cours le week-end), j’ai fini de me remettre de la fatigue du voyage et du décalage horaire (même si dans ce sens, pour moi, ça passe bien) : petites courses de première nécessité en ville, et promenades à pieds aux alentours, histoire de (re)prendre mes marques ici. Et puis comme j’avais les épaules trop tendues et un peu mal au dos (la faute au voyage), je suis allée au massage et ai demandé le même que l’an dernier : le traditionnel d’une heure. Je savais donc à quoi m’attendre : une petite séance de torture mais maintenant le dos va nickel et j’ai retrouvé totale mobilité des cervicales. Le centre était super climatisé = 26 degrés ça me semblait glacial !! Et j’avoue que le soir, je mets souvent un coup de clim à 29 ou 30 degrés, ça enlève l’humidité et ce n’est pas si désagréable, en fait, dans ces conditions. En ville, j’ai aussi repéré un endroit pour le fromage si je suis en manque, et pour le café aussi, et un cinéma 6D.
La mission du dimanche c’était l’achat de billet d’avion. Et ça a pris la journée. C’était trop « multi-destinations » pour les sites Ctrip ou China Southern, sur lesquels j’ai fait mes simulations le matin. Je me suis dit que ça allait prendre 5 minutes à une agence en ville étant donné que j’avais l’itinéraire détaillé avec les numéros de vols et tout ce qu’il faut. Au bout de 3 heures, le mec n’arrivait pas à me tarifer les vols comme je voulais. Grâce à mon chef (que je salue au passage s’il lit ces lignes), je suis devenue une pro du transport aérien ces dernières années. Je rentre donc un peu dépitée pour finir ça sur Skype avec le service client de Ctrip : trop efficace, je recommande. J’ai donc réservé pour le mois d’août un Guilin Phnom Penh (via Guangzhou) puis un Siem Reap Shanghai (via Guangzhou) et un Shanghai Guilin pour retourner faire du taichi ici après un week-end très urbain. Si l’idée de la pollution ne m’enchante pas, j’ai vraiment hâte de revoir Béatrice et Christine (qui se reconnaîtront) !
Et l’après-midi en rentrant de Yangshuo sous une pluie battante (rappel : c’est pas tout à côté), je me suis fait un pote chinois (A Jie, aka Chris) qui propose d’aller boire un verre le soir. Après tout, pourquoi pas, ici, je n’ai pas le même planning de ministre qu’à Paris ahaha. Alors on est allé boire quelques bières super légères dans un bar chinois où il y avait un groupe qui faisait des reprises : la C-pop, c’est marrant. Les chinois adorent vraiment chanter … Plus tard sera diffusée la finale de la coupe du monde, mais c’est beaucoup trop tard ici ! Chris est mécanicien entre Shanghai et Hangzhou et passe quelques jours de vacances ici. Rappel : c’est une des top destinations du tourisme en Chine, avec des centaines (milliers ?) de personnes qui arrivent chaque jour par bateau. Venez !!! Chris adore nager, contrairement à beaucoup de chinois (-> raccourci rapide que j’avais fait compte tenu du nombre réduit de piscines et la passion des chinois pour les bouées et gilets de sauvetage pour se baigner), alors on a décidé d’aller nager un peu le lendemain après-midi, avant mon cours. C’était aussi l’occasion que je lui rapporte son vélo (enfin, le vélo sur lequel il était tombé dans la rivière : au sens propre, après un plongeon, aïe) qu’il m’avait prêté pour que je rentre rapidement le soir (avec ma lampe frontale, hein).
La baignade, c’est trop bien même si avec le courant je n’osais pas trop m’éloigner du bord, la vue de la rivière est superbe (cf. le tourisme de masse). Mais surtout, j’espère que je ne vais pas attraper des saloperies de peau car la rivière Li, c’est quand même super cracra (euphémisme – à côté le Canal Saint Martin c’est de l’eau de javel) et l’on se baigne dans le port. Beurk. Comme je me suis arrachée une cicatrice de la jambe avec la pédale du vélo trop petit, et que j’ai retapé dessus en ratant un frappé sur le pied, j’y suis allée avec mon désinfectant et me suis super bien lavée en rentrant (note pour Rachel). A Wei me voit rentrer trempée et après le cours de l’après-midi, il me dit « have dinner, after swim, together, ok ? ». Dans le genre objectif débile, je me suis mis en tête de savoir dire en chinois tout ce que A Wei sait dire en anglais, c’est très ambitieux car il a fait d’énormes progrès. Copiant sa structure de phrase, je tente donc un « chi wanfan, yihou qu youyong, liang ge ren », le monsieur avec le petit chien trouve que j’apprends vite. Je trouve que je ne comprends vraiment quasi rien quand ils parlent, mais bon. Compte tenu du nombre d’heures passées à essayer d’apprendre, c’est nul. Et le taichi ça risque d’être pareil, ahahah … En tout cas, j’adore pouvoir discuter un peu avec A Wei et pouvoir lui dire « motorbike » quand il me dit un truc genre « zou lu huo shi motorbike ? ». C’est pas très loin, mais A Wei prend toujours sa moto et j’aime bien me faire transporter en deux roues, et j’en profite pour lui rappeler que zou lu c’est walk … A 19 heures, c’est reparti pour un session baignade, car le dîner c’est à 18 heures ici. Et en 10-15 minutes, c’est fini, le dîner. Ce n’est pas un moment de convivialité comme chez nous. Je me réhabitue au fait que les chinois font un peu de bruit quand ils mangent la bouche ouverte, et je compte sur vous tous pour me dire si j’ai pris cette habitude à mon retour :-). On se baigne quand même une petite heure et on rigole bien à faire des plongeons, le truc que je n’avais pas fait depuis longtemps !
à suivre …
Yangshuo, c’est joli quand il fait beau
IMG_5399
IMG_5398
mais aussi quand il pleut
IMG_5408
IMG_5405
c’est pour cela que les touristes débarquent par bateaux entiers
IMG_5381
IMG_5400
IMG_5404
et tout est fait pour eux en ville
IMG_5389
il faut dire que le centre ville est plutôt mignon,
IMG_5393
que le cinéma a 3 dimensions d’avance
 IMG_5392
mais surtout, on y trouve tout ce qu’on veut
IMG_5395
et même des trucs fous
IMG_5396
et surtout, il y a le centre médical / de massages, un havre de propreté
IMG_5386
et plein de cafés avec des groupes qui font des reprises des tubes de C-pop
IMG_6922
mais à quelques minutes de marche, on est à la campagne
IMG_6901
IMG_5385
IMG_5383
et on sait d’où vient ce que l’on trouve dans l’assiette
IMG_5384
Publicités

A propos émilie

En juillet 2014, je pars en congé sabbatique pour apprendre le taichi en Chine et voyager en Asie et depuis, j'écris ce blog pour donner des nouvelles à ceux que ça intéresse : la famille, les amis, les collègues...
Cet article a été publié dans baignade, Chine, tai chi, Yangshuo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les premiers jours à Yangshuo, Guangxi

  1. vgranier dit :

    C’est super. On aimerait aussi des photos de monsieur wei, du monsieur avec le chien et des autres.

    • émilie dit :

      Merci Vincent ! Pour les photos, il faut que j’en fasse, mais je pensais attendre un peu : cela permet à mes plus fidèles lecteurs (toi par exemple) d’imaginer les principaux protagonistes 🙂

  2. Gilles dit :

    Premier post très drôle à lire 😉
    Et un bon coup d’oeil pour les photos !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s