我到达了

IMG_6886
(Chers lecteurs, depuis les dernières dissertations il y a bientôt 10 ans, j’ai complètement perdu l’habitude d’écrire, j’espère que ça ne va pas être trop ennuyeux de raconter ma vie ici !! Mais vous vouliez des nouvelles, hé bien vous allez en avoir.)

12 jours se sont déjà écoulés depuis le début de mon congé sabbatique, qui a commencé par une semaine à Thonon et un long week-end à Paris pour finir le sac à dos et la logistique du départ d’une part et d’autre part pour fêter dignement ce départ lors d’un pique-nique (couvert) et d’un lundi soir resto-karaoké au Chinatown Belleville avec les copains du kung fu, que je remercie au passage pour cette superbe soirée.

Puis, après deux heures de sommeil, c’est parti avec mes 17 kg de bagages (l’éventualité de passer 2 mois au Tibet et au Népal m’a fait dépasser l’objectif fixé à 15 kg … choc thermique en perspective) : un vol Air France, 5 heures d’attente à Moscou (transition linguistique), un vol Aeroflot qui s’est très bien passé (après petite panique lorsque mon écran ne marchait pas mais l’hôtesse a rebooté le truc et j’ai enfin pu regarder Wolverine, notamment) avec mes repas veggie, des bébés chinois calmes, et des russes pas trop alcoolisés. Ils ne m’ont pas sponsorisée, mais je m’attendais tellement à vivre ma pire expérience en avion que finalement ils mériteraient un peu de pub.

Arrivée à Guangzhou, je rejoins sans problème une gare routière avec un seul objectif en tête, le challenge de la journée : acheter un billet de car pour Yangshuo, Guangxi. Evidemment, j’ai demandé au mauvais guichet, il fallait aller par là-bas ailleurs. Je ne me laisse pas démotiver par la chaleur étouffante et mes 17 kg sur le dos, je trouve un autre guichet où on me propose un car à 18 heures et un à 20 heures. Etant donné qu’il est 11 heures et que j’espérais partir dans l’après-midi, je choisis le premier. Cela me laisse le temps de prévenir A Qian (le prof qui avait répondu à mon mail) de mon arrivée tardive à l’école, de faire un tour dans un horrible centre commercial où tous les vêtements sont moches, et de prendre mon premier repas. Chez Kung Fu, ce n’est pas très végétarien alors je commence par acheter 10 mangoustans à une dame dans la rue et vais commander des nouilles sans viande dans un bouiboui à côté. La vendeuse a l’air de comprendre et transmet l’info au mec en cuisine qui par habitude met de la viande dedans : la vendeuse se retrouve obligée de remettre les plus gros morceaux dans le plat pour les clients suivants et je me retrouve obligée de partir sans manger. De biscuits super gras à la noix de cajou feront office de repas. Vivement la bonne nourriture à l’école de Master Fu !

Après avoir eu le temps d’aller changer des sous et de faire une vague sieste à la gare routière (bah oui, je ne dors pas en avion) sous le regard bienveillant de Jackie Chan sur une pub pour des mobiles Samsung, je découvre que mon car est un car couchette ! Etant donné l’état de fatigue, c’est une bonne nouvelle et je n’ai jamais autant apprécié mon pul col roulé et ma polaire depuis le début du voyage : le car était évidemment surclimatisé, et j’ai aussi dû utiliser la couverture un peu cracra qui allait avec la couchette, hum. Ceci dit, cela ne m’a pas empêché de dormir car 6 heures 30 plus tard, je me faisais réveiller pour descendre en rase campagne où une moto pick up me fait parcourir les 7 km restants (au milieu des pics karstiques éclairés par la pleine lune) puis gentiment à l’école moyennant un petit billet. Ouf !! Plus qu’à refaire le lit en ajoutant la couette sur le matelas, qui est moelleux comme une planche de bois.

Ce matin, je suis super contente de revoir les visages familiers du cuisinier (!), de Lao Wu, le neveu de Master Fu, et de A Wei, mon professeur, qui a autant progressé en anglais que moi en chinois, c’est-à-dire pas des masses, en fait. Il a appris à nommer toutes les parties du corps. Cela tombe bien, car pas moi. Ils ont l’air contents de me revoir et leur accueil fait trop plaisir ! Après des retrouvailles rapides, allez, au boulot … A Wei m’explique le programme : en gros aujourd’hui, on revoit la forme 18 (apprise l’an dernier et oubliée), et demain on attaque la forme 74. Je voulais lui dire que c’était beaucoup trop ambitieux, mais je ne savais pas comment. Il y a moins d’élèves qu’en mai l’année dernière : seulement un américain, un chinois et une chinoise (avec son bébé d’un peu plus d’un an). Par conséquent, je me retrouve avec A Wei qui me fait travailler tout le temps, alors qu’avec le jetlag et la fatigue, j’aurais bien aimé avoir la possibilité de faire mon truc tranquillement au fond comme je fais souvent au kung fu. Impossible. De plus, j’essaie de comprendre quand il parle chinois, ce qui demande de l’attention supplémentaire : la dernière fois, je n’essayais même pas …  Heureusement que pour cause de chaleur, on n’a eu que 4h30 d’entraînement aujourd’hui.

Cela m’a laissé le temps d’aller faire un tour en ville (Yangshuo est à une petite demi-heure de marche) après le déjeuner et une courte sieste.  J’ai en effet besoin de faire quelque courses pour mes 3 semaines ici, par exemple du thé vert et un thermos. J’ai tout de suite compris quand la vendeuse m’a dit que la couleur du Hello Kitty était très jolie, et évidemment j’ai choisi celui-là ! Au supermarché, une vendeuse a envie de m’aider à trouver tout ce que je cherche, l’occasion de m’exprimer avec l’appli dictionnaire du téléphone et d’apprendre comment on dit lessive et nettoyant multi-usage (c’est déjà oublié). Elle me fait acheter du savon très bien pour rincer les sous-vêtements à la main, je ne sais pas s’il est bio et tout ça, mais d’après elle il est « hen hao ». Sans doute aussi bien que le shampoing « Placental » trouvé dans ma chambre.

L’école était en pleine cambrousse l’an dernier, et il y a désormais pas mal de bâtiments en construction autour. L’école est elle-même encore en travaux d’agrandissement. Lao Wu m’explique que dès qu’on a de l’argent en Chine, on construit des trucs. Peut-être vaut-il mieux ça que de beaucoup trop nourrir son (ou parfois ses) enfant(s) avec des saloperies. Lao Wu m’a aussi dit qu’il y avait eu session baignade la semaine dernière, et que ce sera sans doute à nouveau possible de se baigner dans la rivière Li bientôt. Trop bien. à suivre …

avec quelques vêtements chaud, ça fait 2 kg de plus dans le sac
avec les quelques vêtements chauds, ça fait 2 kg en plus dans le sac à dos

escale à Moscou et transition linguistique

escale à Moscou

transition linguistique

objectif #1 atteint

le billet de car

le car

ce décor de rêves : home sweet home

nouvelle maison

avec le shampoing au nom qui ne donne pas envie de se laver les cheveux avec

le shampoing Placental, un nom qui donne envie de se laver les cheveux avec

au moins, ici, c’est l’été (et les ventres sont à l’air en ville, classe)

je suis allée trouvée l'été, ou la canicule

transformation en petite chinoise amorcée !

 

transformation en petite chinoise

Publicités

A propos émilie

En juillet 2014, je pars en congé sabbatique pour apprendre le taichi en Chine et voyager en Asie et depuis, j'écris ce blog pour donner des nouvelles à ceux que ça intéresse : la famille, les amis, les collègues...
Cet article a été publié dans Chine, cuisine, insolite, tai chi, transport, Yangshuo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour 我到达了

  1. Jenny dit :

    Eh ben, pour quelqu’un qui n’écrit pas, ça va quand même très bien !! 😉
    Garde le rythme et profite bien. Bonne baignade ! bizzz

  2. vgranier dit :

    très intéressant, impatient de lire la suite !

  3. Sarah (Barcelona) dit :

    Super génial merveilleux, j’espère que tu continueras à nous faire partager tout ça!! et pas mal le cadre de rêve hein! Bons entrainements!

  4. Joëlle dit :

    Super, les premiers récits! C’est comme si on y était!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s